3 découvertes essentielles pour prévenir le cancer

Au cours des 30 dernières années, le cancer – véritable fardeau mondial – a doublé, et il va probablement encore doubler entre 2000 et 2020, et devrait presque tripler d’ici 2030, à moins que nous commencions sérieusement à nous mobiliser dans la lutte contre le cancer. Commençons par appliquer ces 3 découvertes essentielles pour prévenir le cancer.

Pourquoi nous avons perdu lamentablement la bataille contre le cancer ?

En 1971 Le Président Nixon et le Congrès Américain ont déclaré la guerre contre le cancer. Plus de 40 ans se sont écoulés depuis et nous avons connu des progrès technologiques incroyables.
Par exemple nos téléphones portables sont devenus plus puissants que les supercalculateurs de l’époque !

Et pour le cancer ?
Les taux de cancer ont augmenté pendant 40 ans pour devenir la première cause de mortalité des français. Le cancer représente 30% de la mortalité dans l’hexagone (cf Atlantico).

Pourquoi « la guerre contre le cancer » a échoué si lamentablement?
Reynold Spector a synthétisé les raisons pour le Skeptikal Inquirer :
• Nous ne comprenons pas la cause / pathogenèse dans la plupart des cas de cancer
• La plupart des traitements (à l’exception de la chirurgie) sont des tueurs de cellules non spécifiques et non pas «intelligents»
• Les essais cliniques et le système de subvention ne favorise pas l’innovation
• Le dépistage de médicaments utiles contre les cellules cancéreuses n’a pas fonctionné

Les différents motifs évoqués sont à prendre en compte. Il est cependant possible que les recherches ne portent pas assez sur les causes initiales provoquant le cancer, comme par exemple la surcharge toxique.

Le cancer n’est pas une maladie dite « naturelle ».

L’apparition des tumeurs étaient auparavant un phénomène extrêmement rare, mettant en cause la croissance de la pollution et de la mauvaise alimentation.

Les racines du mal

Si toutefois il existe un domaine dans lequel un gramme de prévention vaut un kilo de guérison, il s’agit du cancer.

Le style de vie et les facteurs environnementaux sont repérés de plus en plus fréquemment parmi les principaux coupables de l’évolution des cancers, entre autres :
• L’exposition aux pesticides et aux produits chimiques
• Les aliments transformés et artificiels
• Les technologies sans fil
• Les médicaments pharmaceutiques
• L’obésité
• Le stress
• Le manque de sommeil
• Le manque d’exposition au soleil et l’utilisation d’écrans solaires

Et la diététique…

Malheureusement, il ne s’agit pas d’une liste exhaustive. Pour une liste plus complète, vous pouvez consulter par exemple le site preventcancer.
La recherche dans la lutte contre le cancer se focalise sur l’élaboration de nouveaux médicaments. Pour le moment les médicaments traitant le cancer sont toxiques et possèdent de nombreux effets secondaires. Ce qui renforce l’idée que la prévention est indispensable pour gagner la lutte contre le cancer.

3 découvertes essentielles pour prévenir le cancer

Trois avancées « naturelles » dans la lutte contre le cancer méritent une mention spéciale.
Ces progrès n’ont pas encore été acceptés par la médecine conventionnelle

Numéro 1: La vitamine D

Il existe des preuves accablantes montrant le rôle crucial de la carence en vitamine D dans le développement du cancer. Certains chercheurs dans ce domaine estiment qu’environ 30% des décès provoqués par un cancer –  soient 2 millions de décès dans le monde – pourraient être évités en optimisant les niveaux de vitamine D de la population.
Sur un plan personnel, vous pouvez donc à priori réduire les risques de cancer en optimisant simplement vos niveaux de vitamine D, soit au moyen d’expositions légères au soleil ou en vous complémentant.

Attention toutefois, tout est relatif, et le soleil peut aussi s’avérer dangereux lors d’expositions prolongées.

En termes de protection contre le cancer, la vitamine D semblerait apporter une protection pour un certain nombre de cas:
• Régulation de l’expression génétique
• L’augmentation de l’auto-destruction des cellules mutées
• Réduire la propagation et la reproduction des cellules cancéreuses
• Causant des cellules à se différencier (cellules cancéreuses manquent souvent de différenciation)
• La réduction de la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins à partir de pré-existantes, ce qui est une étape dans la transition de tumeurs cancéreuses dormantes.

Numéro 2: Optimisation de votre taux d’insuline

Équilibrer votre taux d’insuline est l’une des autres actions que vous pouvez prendre en considération pour réduire vos risques de cancer. Otto Warburg a reçu un prix Nobel pour ses recherches sur la physiologie des cellules de cancer en 1934, démontrant que les cellules cancéreuses exigent plus de sucre pour prospérer.

Malheureusement, très peu d’oncologues apprécient ou appliquent cette connaissance aujourd’hui.

Le Cancer Centers of America est l’une des rares exceptions, où des mesures diététiques strictes sont inclus dans leur programme de traitement du cancer.
Des niveaux élevés d’insuline peuvent causer des dommages importants à votre corps. Le plus reconnu de ceux-ci est le diabète, mais il est loin d’être le seul.
La bonne nouvelle c’est que le contrôle de votre taux d’insuline est relativement simple. Tout d’abord, limitez votre consommation d’aliments transformés comme les céréales et les sucres/fructoses pour éviter que votre niveau d’insuline s’élève.

Numéro 3: L’Exercice

Lorsque que la question de la lutte contre le cancer est évoquée, l’exercice ne vient pas immédiatement à l’esprit. Cependant, il existe des preuves assez convaincantes que l’exercice peut réduire vos risques de développer un cancer.
Un des principaux bénéfices de l’exercice est de réduire les niveaux élevés d’insuline, provoquant un environnement à faible teneur en sucre qui endigue la croissance et la propagation des cellules cancéreuses.
Les adultes physiquement actifs réduisent les risques du cancer du côlon par rapport à leurs homologues sédentaires. Les femmes qui exercent une activité physique régulière pourraient aussi réduire leur risque de cancer du sein par rapport à celles qui sont inactives.
En outre, l’exercice améliore la circulation de cellules immunitaires dans le sang. Votre système immunitaire est votre première ligne de défense face à toute maladie, des maladies mineures comme un rhume jusqu’aux maladies dévastatrices et potentiellement mortelles comme le cancer.
Voilà pourquoi il est utile de voir l’exercice comme un médicament qui doit être soigneusement prescrit pour atteindre son profit maximum.

Gagner la guerre contre le cancer commence avec vos choix personnels

Si vous trouvez cet article utile, s’il-vous-plait partagez 😉

Vous pouvez également lire 6 produits cancérigènes à bannir de votre maison et médecine Ayurvédique et Cancer : un dialogue fructueux

Cet article s’appuie en partie sur le travail de fond effectué par mercola