6 choses à se rappeler quand vous voulez aider une personne en dépression

Depression

1. La dépression n’est pas un choix

La dépression est une des expériences les plus frustrantes qu’une personne puisse vivre. On se sent parfois triste, parfois vide, et parfois on ne sent absolument rien du tout. La dépression n’est pas seulement un mauvais jour ou une mauvaise humeur. Et malheureusement personne ne peut y échapper avec certitude, cela peut tomber sur n’importe qui à n »importe quel moment. Rappelez-vous que personne ne choisit d’être en dépression.

2. Dire des choses comme “ça va aller”, “tu as juste besoin de sortir un peu”, ou « ça ira mieux” ne sert à rien.

Il est facile de dire ce type de phrase parce que vous pensez donner une idée ou soulager. Mais ce genre de phrases est souvent perçu comme vide, insultant et profondément dénué de sens. Une personne en dépression comprend que vous essayez de l’aider, mais ces mots rendent la situation encore plus difficile. Prendre une personne dans ses bras, en silence, sera toujours mieux que de ressortir des  clichés.

A la place vous pouvez rappeler à la personne que vous êtes là pour elle, que vous croyez en elle, que vous la savez forte. Et bien sûr, demandez-lui ce que vous pouvez faire pour elle. Plutôt que de donner des conseils, dites-lui plutôt que vous êtes là pour elle et demandez-lui ce dont elle a besoin.

3. Vous avez le droit d’être frustré

Parce que vous voulez aider une personne en dépression, ça ne veut pas dire que vous devez céder à tous ses besoins et désirs. Les dépressifs ont besoin de se sentir aimés et supportés, mais si cela commence à créer un impact négatif sur votre vie, vous avez le droit de le reconnaître et de trouver une façon de montrer votre amour sans tomber dans l’auto-sacrifice.

4. Ils sont rapidement submergés

L’épuisement constant est un effet secondaire de la dépression. La routine quotidienne peut devenir une expérience épuisante. Ils peuvent sembler en forme sur le moment, et l’instant suivant se sentir épuisés, même s’ils se sont bien reposés la veille. C’est pourquoi ils leur arrivent d’annuler des plans au dernier moment, de partir tôt de soirée ou encore de dire non à des choses que vous auriez pu faire ensemble. Rappelez-vous que ce n’est pas par rapport à quelque chose que vous avez fait. Il s’agit d’un effet secondaire de la dépression.

5. Ce n’est pas par rapport à vous

Quand vous aimez une personne confrontée à la dépression, il peut être difficile de comprendre par quoi elle passe et de penser que la tristesse que vous lisez sur son visage est le reflet de votre relation. Si elle a besoin d’espace ou si elle devient distante, ne vous blâmez pas systématiquement. Comprenez que la dépression ne dépend pas de vous.

6. Essayez de ne pas comparer vos expériences

Quand un ami rencontre des difficultés, nous avons souvent tendance à lui partager nos histoires personnelles pour lui dire que nous avons vécu des choses similaires, et que nous la comprenons. Quand vous dites à une personne dépressive, « j’ai aussi connu ça, c’était difficile », elle a finalement l’impression que vous minimisez sa douleur. La meilleure des ressources que vous pouvez partager à un ami en dépression pour l’aider, c’est votre capacité d’écoute. C’est tout ce dont il a besoin.

Lire également

Comment être trop gentil peut vous rendre dépressif?

12 photographies représentant les sensations de dépression et d’anxiété

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.