Animaux de compagnies et stress des enfants

Le stress des enfants est difficile à gérer pour les parents. Pour prévenir ce stress, découvrez comment les animaux de compagnies peuvent vous aider.

Selon une étude récente, les enfants possédant des animaux de compagnie sont plus rarement victimes de stress ou d’anxiété.
Les maladies mentales, contrairement à ce que l’on pourrait croire, sont un sujet grave chez les enfants, notamment en ce qui concerne la gestion du problème et l’évaluation de la gravité par les parents.
De nombreux parents se trouvent désemparer sur le sujet.
Est-ce qu’il s’agit d’une maladie, d’un problème ou tout simplement d’une réaction normale pour un enfant ?
Lorsque vous avez un doute, vous pouvez consulter un spécialiste, ou tout simplement effectuer des actions de prévention.
Par actions de prévention nous entendons tout type d’actions visant à mettre l’enfant dans un environnement sain et visant son épanouissement au niveau du mental.

Dans ce cadre, nous vous partageons la synthèse d’une toute nouvelle étude.
Les animaux de compagnie peuvent stimuler la conversation chez les enfants et les aider à briser la barrière sociale. Les animaux de compagnie peuvent même aller jusqu’à soulager l’anxiété de nos chérubins.
De plus, les enfants entre 7 et 8 ans qui ont été élevés en présence d’animaux  de compagnie développent en moyenne une plus grande confiance en eux que les autres.
Au niveau actuel des recherches, il apparait que la thérapie assistée par animal peut réduire l’anxiété, l’angoisse de séparation et d’enseigner l’attachement des enfants.

Cette amélioration de l’hygiène mentale contribue à réduire le risque de troubles de développement.

Ils existent également d’autres avantages, dans une étude menée par des chercheurs à New-York, les jeunes enfants possédant un chien de compagnie auraient un poids santé plus adapté que les enfants sans chien de compagnie.
Cette hypothèse n’est pas encore prouvée mais suscite l’intérêt.
Les chercheurs ont étudié 643 enfants, âgés de 4 à 10 ans, durant une période de 18 mois,
dont 58% des enfants avec un chien à la maison.
Aucune différence concernant l’indice de masse corporel n’a pu être observé.
Néanmoins 12% des enfants possédant un chien de compagnie étaient victimes de stress et/ou d’anxiété, contre 21% des enfants qui ne disposent pas de chien de compagnie.

Envie de creuser le sujet? Découvrez l’histoire de la jeune Iris et de son chat thérapeutique : Une fille autiste et son chat thérapeutique

Retrouvez l’étude : http://www.medicalnewstoday.com/articles/303276.php