La douleur chronique est directement liée à notre esprit

Une nouvelle étude affirme que la douleur chronique est directement liée au stress émotionnel et au traumatisme.
Ainsi vous pourriez souffrir physiquement sans pour autant avoir connu une blessure physique.

La douleur chronique est caractérisée par une douleur physique qui ne se résorbe pas avec le temps.

D’après cette étude, les personnes souffrant de stress post-traumatique sont celles qui ont le plus de probabilités de connaître ce type de douleur.
Vous saviez sans doute que le stress peut conduire à des désordres physiologiques tels que les maux de têtes, les maux d’estomacs ou encore le syndrome du côlon irritable.
Ce que vous ne saviez peut-être pas, c’est que le stress peut causer d’autres problèmes physiques et douleurs chroniques.
Ce qui s’explique en partie par le fait que plus une personne est stressée, plus elle est tendue.

Les chercheurs étudient depuis plusieurs décennies le lien entre le corps et l’esprit, ainsi que le lien entre les émotions et la santé globale.
Ils ont observé que 15% à 30% des patients diagnostiqués avec une maladie chronique sont victimes d’un stress post-traumatique.
Un traumatisme se créé lorsque « notre capacité à répondre à une menace est perçue d’une façon écrasante » selon Peter Lévine (expert en traumatismes).

Certains chercheurs ne sont pas tout à fait d’accords avec la définition du traumatisme de Peter Lévine.
Néanmoins, ils s’accordent sur l’idée que le traumatisme peut induire des symptômes d’ordres physiologiques tels que l’engourdissement, les douleurs, les cauchemars, les flashbacks et les comportements de fuite.
Selon l’auteur de Maggie Phillips, l’état de douleur chronique est traumatisant en soi, que l’origine de la douleur soit reliée ou non à un traumatisme.
De plus, comme nos systèmes nerveux sont en mode « survie » lors d’un traumatisme, il peut être très difficile de récupérer.

Retrouver une synthèse de l’étude détaillée en anglais sur www.psychologytoday.com