Maladies à vendre : le reportage qui dérange

« Faute d’inventer des médicaments nouveaux, réellement nouveaux et puissants, pour les vraies maladies, pour les maladies qui frappent toutes l’humanité (cancer, hypertension, etc.), pour maintenir ses ventes, l’industrie pharmaceutique a trouvé plus simple d’inventer des maladies qui n’existent pas… et pour lesquelles elle propose des médicaments sans efficacité (mais ça n’a aucune importance puisque les soi-disants malades ne sont pas malades) »

C’est avec cette approche volontairement provocatrice du Pr Philippe Even — médecin pneumologue français, qui fut doyen de l’hôpital Necker-Enfants malades entre 1988 et 2000 — qu’ARTE introduit sont enquête thema sur les Maladies à vendre. Depuis des années, Philippe Even défend la recherche fondamentale et est réputé pour son franc-parler et ses prises de position à contre-courant, notamment à l’égard de l’industrie pharmaceutique.

II a par exemple publié un ouvrage controversé avec Bernard Debré, « le Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux » sorti en 2012. Un habitué des débats houleux comme on a pu le voir avec son livre « La Vérité sur le cholestérol », pointé dans ce papier du Figaro : Cholestérol, mensonges et vérités du professeur Even.

Quoi qu’il en soit, pour Arte, l’affaire n’est pas nouvelle car des symptômes alarmants, tel le scandale du Mediator, révèlent que les intérêts économiques prennent parfois le pas sur les impératifs de santé publique. Notre médecine est-elle irréversiblement gangrenée par le marketing ? Enquêtes.

Dossiers ARTE : Ces médicaments qui nous font du mal

Photo : David Goehring (cc)