5 raisons pour lesquelles vous mangez vos émotions

Manger ses émotions, quels sont les déclencheurs?

Alors que de nouvelles recherches sur la nutrition semblent sortir tous les jours, notamment sur les régimes alimentaires à faible teneur en glucides, beaucoup de personnes continuent à croire en une hygiène de vie et un équilibre alimentaire sains pour rester en forme. En effet, même si nous savons ce que nous sommes censés manger, il existe d’autres facteurs qui influencent la quantité et le type de nourriture que nous consommons. L’un de ces facteurs est le stress, lié à l’augmentation de l’alimentation émotionnelle.

Le fait de « manger ses émotions » trouve son explication dans de nombreuses causes. Voici quelques-unes des principales raisons:

1. Les envies de cortisol

Le stress peut jouer sur l’augmentation des niveaux de cortisol, connu comme « l’hormone du stress ». Le Cortisol (ou hydro-cortisone) a une fonction bénéfique pour le corps, mais des niveaux excessifs de cortisol provoqués par un stress chronique peuvent causer un grand nombre de problèmes dans le corps. Entre autres choses, des niveaux élevés de cortisol peuvent créer une boulimie pour les aliments salés et sucrés. Dans les siècles précédents, à l’époque ou la nourriture était moins abondante, c’est ce qui a permis à la population de s’orienter vers des nourritures plus substantives; A notre époque moderne et dans nos pays industrialisés où la nourriture est abondante, ce mécanisme provoque un gain de poids excessif.

2. L’alimentation sociale

Souvent, les personnes qui sont en situation de stress vont chercher un soutien social, ce qui est un excellent moyen de soulager le stress. Malheureusement pour le régime, lorsque des sorties en groupe, nous avons tendance à sortir pour faire un bon (et copieux) repas.
Vous faire consoler en dégustant un bon burger ou une pizza, rigoler autour d’une assiette de tapas, partager un bol de chips ou d’amandes devant la télévision, prendre une viennoiserie avec votre colocataire, il s’agit d’autant de formes sociales de l’alimentation émotionnelle.
Cela peut vous faire du bien à court terme, mais vous pourriez le regretter plus tard.

3. Energie Nerveuse

Stressées ou anxieuses, certaines personnes deviennent « oralement nerveuses ». Cela se traduit parfois par le fait de ronger ses ongles, et cela conduit souvent à manger même lorsque vous n’avez pas faim. Beaucoup de personnes, lorsqu’elles sont confrontées à la nervosité ou à l’ennui, ont juste envie de grignoter pour occuper leur bouche.

4. Habitudes de l’enfance

Beaucoup d’entre nous ont des souvenirs d’enfance réconfortants qui tournent autour de la nourriture. Parfois, vos parents avaient l’habitude de vous récompenser avec des bonbons, de vous consoler avec un cornet de crème glacée, ou de vous faire vos repas préférés pour célébrer vos succès. Lorsque vous êtes confronté(e)s à des périodes de stress, peu de choses peuvent être aussi puissamment réconfortantes ou gratifiantes que vos aliments préférés. Parce que beaucoup de personnes ne développent pas des stratégies d’adaptation plus efficaces, ce type d’alimentation émotive est finalement très courante.

5. Les émotions inconfortables

C’est une autre raison émotionnelle pour laquelle beaucoup de personnes mangent: calmer les émotions inconfortables. Les personnes qui sont mal à l’aise avec la confrontation peuvent faire face à des frustrations avec un morceau de gâteau, plutôt que par une communication ouverte. La nourriture peut détourner l’attention de la colère, le ressentiment, la peur, l’anxiété, et une foule d’autres émotions que nous aimerions parfois ne pas sentir.

Bien qu’il existe de nombreuses raisons pour « manger émotionnellement », et qu’il s’agit d’un phénomène répandu dans notre société, ce n’est pas nécessairement bon pour nous. Si vous êtes un mangeur émotionnel, il est important pour vous de le réaliser, de garder un œil sur vos déclencheurs, et de développer des techniques de gestion du stress et une capacité d’adaptation, de sorte que votre corps reste en bonne santé et que vous choisissez votre alimentation, plutôt que de vous sentir hors de contrôle.