Si votre enfant est assis en W, dites-lui d’arrêter

Pourquoi vous devez empêcher votre enfant de prendre l’habitude de s’assoir en position de W ?

Il n’est pas si rare de voir un enfant assis dans cette posture, que nous appelons dans cet article la position de W.

De nombreuses personnes n’y prêtent pas une attention particulière, voir ne le remarquent pas du tout.

D’autres pensent tout simplement que leur enfant est un peu plus souple que la moyenne.

En réalité, conserver cette position est dangereux à long terme pour les enfants, la posture en W peut conduire à des complications durant la croissance.

Cette posture empêche votre enfant de transférer son poids et de réaliser ce que les médecins nomment « la rotation du tronc ».

La posture en W bloque chez les enfants la possibilité de se tourner et de s’étirer.

La rotation du tronc est cruciale, elle apprend à votre enfant à se coordonner au niveau bilatéral.

Ces habilités motrices sont nécessaires pour s’équilibrer et se rattraper durant leurs chutes.

Lorsque les enfants sont assis dans le position en W, la coordination bilatérale est interrompue et les habilités motrices peuvent tarder à se développer.

Des actions nécessitant la coordination entre la main et les yeux, sauter ou encore lancer peuvent en conséquence être retardées.

La position assise en W peut également porter un deuxième effet indésirable, elle peut raccourcir et serrer les muscles de la hanche et de la jambe, pouvant gêner la marche et causer des douleurs pelviennes à mesure qu’ils grandissent.

Comment prévenir la posture en W ?

Le moyen le plus simple pour éviter les problèmes inhérents à la posture en W est d’empêcher que la posture deviennent une habitude.

Vous pouvez lui proposer des postures alternatives, l’essentiel est ne pas bloquer le tronc.

Si votre enfant n’est pas en mesure de s’asseoir seul dans une autre position, discuter avec un professionnel à propos des sièges de soutien et d’autres postures.

Source et crédit photo