Humaniser le soin par l’hypnose

Humaniser le soin - Programme du Congres Mondial de l'HypnoseDésormais  les effets positifs de l’hypnose en matière de santé et de bien-être sont scientifiquement prouvés. C’est dans ce contexte très favorable que prend place cette semaine le Congrès Mondial de l’Hypnose Paris 2015 qui va rassembler du 27 au 29 août à la Porte Maillot à Paris plus de 2 300 participants venus des cinq continents et de 45 nations (nous y reviendrons dans les jours qui viennent, en commençant par une interview d’Antoine Bioy, Docteur en psychologie clinique, ancien hypnothérapeute au CHU Bicêtre, est professeur de psychopathologie et psychologie médicale à l’université de Bourgogne, et expert scientifique à l’Institut Français d’Hypnose).

Un des organisateurs de cette conférence internationale, le Dr Patrick Bellet, président fondateur de la Confédération francophone d’hypnose et de thérapies brèves,  vient de publier un livre passionnant intitulé L’Hypnose pour réhumaniser le soin – Protéger, cicatriser, inventer aux Editions Odile Jacob.

L’auteur commence son introduction avec une tentative de définition de l’hypnose — tentative toujours périlleuse tant la connotation du mot est polymorphe : « sommes-nous si sûrs de parler de la même chose quand nous parlons d’hypnose ? Où est la vérité ? Où sont les illusions ? Que veulent dire ces mots ? Parmi les expressions qui définissent l’hypnose, nous avons celle qui la présente comme un état de conscience modifiée, voire un état altéré de conscience, ce qui sous-entend que la norme est ce qui est non modifié, habituel, antérieur. Étonnant quand on n’y pense. Et si l’hypnose nous faisait accéder à une conscience plus grande, plus vaste, où nos limites ordinaires apparaissent pour ce qu’elles sont ? Bien sûr la prudence s’impose et il nous faut faire attention à la mégalomanie qui guette parfois chez le patient comme chez le professionnel de santé. »

Cette approche ouvre de nombreux champs thérapeutiques, mais aussi de nouvelles voies à la recherche sur la conscience, aux rapports complexes entre l’esprit et le corps, autant de domaines que les médecines alternatives et complémentaires essaient tant bien que mal de défricher. Comme le rappelait Milton Erickson, pionnier de la renaissance de l’hypnose, « l’inconscient est une réserve de ressources, une friche féconde qui ne demande qu’à être cultivée ». Une façon de voir qui ne rebute pas le Pr Patrice Queneau, membre de l’Académie nationale de médecine, qui indique en préambule :  « Cette friche n’est jamais antinomique, antagoniste de la médecine scientifique riche de ses progrès diagnostiques et thérapeutiques, si utiles aux malades. »

Comment humaniser le soin

Humaniser le soin par l'hypnoseSûr que l’exemple de ces patientes ne va pas le contredire, telle cette femme qui doit faire une ponction lombaire et qui qui n’aura aucun souvenir de la terrifiante piqure parce que son thérapeute l’aura emmenée en visualisation soutenir son équipe de foot fétiche du Real Madrid pendant l’examen. Ou celle-ci venue aux urgences pour une crise d’asthme et qui tricote sous hypnose une écharpe afin de trouver son équilibre et son souffle.

Ce qu’offre l’hypnose explique Patrick Bellet est aussi une « capacité étonnante de modifier le rapport au temps, de le suspendre, de le ralentir ou de l’accélérer. Il peut être d’une grande aide pour les soignants à fin de réhumaniser le soin, c’est-à-dire réintroduire des mots, de la parole, du lien. Car l’hypnose est avant toute affaire de langage. »

Tout l’essentiel des progrès que notre médecine conventionnelle peut faire tient en ces mots, qui peuvent soigner les maux de notre époque ou s’engouffrent la surconsommation de tranquillisants et de somnifères, le stress et l’anxiété ou le burn-out (toujours pas reconnu comme maladie professionnelle) : proposer une approche plus naturelle de l’accompagnement, plus humaine, plus globale et qui permette aux patients que nous sommes, de prendre en main activement notre santé et de participer à notre propre guérison.

Cet ouvrage illustre les avancées spectaculaires opérées par l’hypnose thérapeutique pour réhumaniser le soin. Il invite à développer la pratique par un travail sur les mots et l’imagination, et explique comment y avoir recours. Nous y reviendrons en détail la semaine prochaine.

Patrick Bellet : L’Hypnose pour réhumaniser le soin – Protéger, cicatriser, inventer, Editions Odile Jacob.
Le Dr Bellet est président fondateur de la Confédération francophone d’hypnose et de thérapies brèves, président de l’Institut Milton H. Erickson d’Avignon-Provence et rédacteur en chef fondateur de la revue Hypnose & thérapies brèves. Il enseigne à l’université de Strasbourg et à la faculté de médecine de Marseille. Il est l’auteur de L’Hypnose.

 A découvrir également :

– Traiter la douleur de façon pluridisciplinaire

– Etudes sur l’hypnose et l’hypnothérapie

Photo de Une : USUHS-Samueli Institute (cc)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.