Comment les femmes détectent leur rivales

Vous vous êtes déjà probablement diriger vers l’une de vos amies et en lui chuchotant embarrassée, « Aurais-tu un tampon ou une serviette? » C’est le signe révélateur que vous n’êtes pas en train d’ovuler ni que vous êtes enceinte, mais simplement le signe que vous avez vos règles. Mais selon une récente étude publiée ici, les femmes sont en fait en mesure de repérer quand d’autres femmes ovulent en regardant leur visage.

Contrairement aux humains, de nombreux animaux envoient des signaux évidents pour indiquer leur fertilité. Par exemple, les chattes hurlent et pulvérisent de l’urine au moment de l’ovulation et de la réceptivité sexuelle. D’autres animaux, comme les chimpanzés femelles, ont une approche accrocheuse – leurs organes sexuels externes gonflent et deviennent aussi gros qu’un melon pendant l’ovulation.

Les indices révélateurs de l’ovulation chez les humains sont certes plus subtiles, mais perceptibles. Des précédentes recherches ont permit de montrer que les femmes sont plus susceptibles de danser et de marcher différemment, de mieux voir, d’avoir une meilleure ouïe ou un meilleur odorat, et surtout devenir plus attrayantes pendant les jours fertiles de leur cycle, du point de vue de l’homme. Ces indices bénéficient directement aux hommes parce que la probabilité de reproduction est plus élevée avec une femme dans sa phase du cycle fertile.

Dans une autre étude menée par Janek Lobmaier, à l’Université de Berne en Suisse, on a cherché à montrer si les femmes, comme les hommes, ont la capacité de repérer la fertilité des autres femmes qui ovulent, et comment cela peut éventuellement leur servir.

Pour les femmes, il n’y a peut-être aucun avantage direct à détecter la fertilité sur le visages des autres femmes, mais il pourrait y avoir des avantages indirects, par exemple en faisant en sorte que son propre partenaire ne commet pas l’adultère

Et l’objet de la récente étude a justement consisté à montrer à plusieurs femmes mariées ou en couple un ensemble de photographies d’autres femmes. On a ensuite demandé aux femmes interrogés de noter sur une echelle de 7 points, si elle serait disposée à devenir amie avec les femmes montrées sur les photographies.

Devinez ce qu’il s’est passé?

Les femmes interrogées étaient beaucoup plus enclines à vouloir créer de la distance entre la femme photographiée et leur conjoint/partenaire lorsque la femme photographiée était en ovulation. Les femmes interrogées devenaient alors particulièrement protectrices !

Outre l’envie de distance physique, les chercheurs ont constaté les femmes interrogées utilisaient des tactiques pour garder leurs partenaires à proximité.

Bien que la capacité à repérer d’autres femmes en ovulation est donc démontrée comme efficace, cet instinct pourrait vite devenir stressant ou épuisant. Plutôt que de s’inquiéter de perdre son conjoint, il est préférable de bien le choisir et de faire confiance à vos amis!

Sources:

Lobmaier JS, Bobst C, Probst F. femmes peuvent-elles détecter les indices de l’ovulation chez les visages des autres femmes? Biology Letters. 2016.

Oberzaucher E, Katina S, Schmehl SK et al. Le mythe de l’ovulation cachée: forme et la texture des changements dans le visage pendant le cycle menstruel. Journal of Evolutionary Psychology. 2016.