La véritable cause de la dépression n’a peut-être rien à voir avec votre esprit

D’après les recherches du docteur Slavich, il se pourrait que la véritable cause de la dépression soit davantage corporelle que ce que l’on pourrait croire.

La dépression est une épidémie dans la société occidentale.

La solution la plus courante est de consulter un psychiatre, qui va vous prescrire un ensemble de produits pharmaceutiques.

Les recherches actuelles commencent enfin à remettre en cause ce type de traitement pour deux raisons :
– Les effets secondaires et l’addiction que peut entraîner certains médicaments
– Les traitements ne sont pas toujours efficaces

George Slavich effectue depuis des dizaines d’années des recherches sur la manière dont notre corps et notre esprit fonctionnent ensemble pour réguler le système émotionnel et l’humeur.

Ses recherches l’ont amené à conclure que la dépression n’est pas une condition isolée de l’esprit, le corps peut jouer un rôle primordial dans l’apparition et la prévention de la dépression.

George Slavich a observé que les symptômes courants qui accompagnent une maladie sont : la sensation de fatigue, l’irritabilité, l’ennui et le manque de volonté.

Des symptômes qui se rapprochent fortement des symptômes de la dépression.

Ce qui a conduit notre chercheur à se demander s’il pouvait exister une cause commune.

La réponse n’est pas encore tout à fait précise, ce qui s’explique par l’état actuel des recherches, mais la cause commune pourrait bien être l’inflammation.

L’inflammation peut être comparée à un système d’alarme qui referme les plaies et appelle d’autres parties du système immunitaire à rentrer en action.

Une famille de protéines, appelées cytokines, déclenche l’inflammation dans le corps, le cerveau et commute en mode de maladie.
Si l’hypothèse s’avère être vraie, cela signifierait qu’en combattant l’inflammation produite lors de la dépression, nous aiderions plus fortement les personnes victimes d’anxiété et de dépression.

Ce qui ne remplacerait pas le soutien et l’aide mentale mais pourrait se substituer aux produits pharmaceutiques et ainsi éviter les effets secondaires de ces derniers.

Cette théorie est également soutenue par l’observation faite auprès de personnes rentrant en dépression temporairement suite à une inflammation provoquée par un vaccin.

Plusieurs essais cliniques nous poussent également à retenir cette théorie.

Compléter un traitement d’antidépresseurs avec des médicaments anti-inflammatoires peut à la fois améliorer les symptômes et augmenter la probabilité qu’un patient réponde positivement au traitement.

Deux suppléments naturels sont intéressants pour lutter contre l’inflammation naturellement : le curcumin et les acides gras oméga-3 (présent dans la viande maigre).

Source principale :
http://www.wakingtimes.com/2015/11/23/the-real-causewith-your-mind/