10 carences nutritionnelles qui peuvent provoquer une dépression

La dépression est un sujet grave qui est bien souvent soigné par des traitements avec des effets secondaires forts, comme c’est le cas notamment avec le Prozac et le Zoloft. Il est parfois nécessaire de recourir aux antidépresseurs, mais dans certains cas, il s’agit simplement d’une carence alimentaire qui peut affecter notre humeur. Avant de vous lancez dans un traitement fort, nous vous conseillons d’effectuer un test simple pour détecter une éventuelle carence alimentaire.

10 carences nutritionnelles qui peuvent provoquer une dépression
10 carences nutritionnelles qui peuvent provoquer une dépression

1. Les acides gras Omega 3

Ces minéraux essentiels réduisent l’inflammation et jouent un rôle majeur dans le fonctionnement du cerveau, en particulier pour la mémoire et l’humeur. Malheureusement, le corps ne peut pas les fabriquer naturellement. Vous devrez donc vous les procurer par votre alimentation ou au travers de suppléments.

2. Vitamine D

La carence en vitamine D est une affection très courante. Les médecins et les responsables de la santé publique commencent à peine à le reconnaître, et elle ne concerne pas seulement la dépression. La plupart de nos baisses de d’énergie coïncident avec les périodes de l’automne et de l’hiver, car la lumière du soleil qui nous fait défaut est la source la plus riche en vitamine D.

3. Magnésium

Il y a de fortes chances pour que vous soyez déficient en magnésium, car la moitié d’entre nous l’est. Nos modes de vie diminuent notre niveau de magnesium : excès d’alcool, sel, café, sucre, stress chronique, antibiotique, etc. Les nutritionnistes recommandent souvent un apport quotidien d’environ 400 à 420 milligrammes (mg) de magnésium pour les hommes adultes, et 310 à 320 mg pour les femmes adultes.

4. Complexe de vitamine B

Les Vitamines B, comme la vitamine B-6 et la vitamine B-12, ont des bienfaits incroyables pour la santé, dont notamment la réduction des risques d’AVC. Par ailleurs, une carence en vitamine B peut influer sur votre santé mentale. Selon une étude datant de 2009, plus d’un quart des femmes âgées sévèrement déprimées seraient déficientes en vitamine B-12.

5. Folate

Seules 7% des personnes ayant un niveau de folates bas réagissent positivement à un traitement avec des antidépresseurs. Les personnes qui ont des niveaux élevés de folate réagissent positivement à hauteur de 44 pour cent (Hyman). C’est la raison pour laquelle de nombreux psychiatres prescrivent désormais du folate (sous forme de Deplin) pour traiter la dépression et améliorer l’efficacité des antidépresseurs. Avant d’aller vers ce type de solution, vous pouvez donc commencer par prendre un supplément d’acide folique.

6. Acides aminés

Les acides aminés – les blocs de construction des protéines – aident votre cerveau à fonctionner correctement. Une carence en acides aminés peut vous faire sentir morose, brumeux, flou, et vous faire sombrer dans la dépression. Les bonnes sources d’acides aminés sont le bœuf, les œufs, le poisson, les haricots, les graines et les noix.

7. Fer

La carence en fer est assez fréquente chez les femmes. Environ 20 pour cent des femmes et 50 pour cent des femmes enceintes sont en carence de fer. Inversement, seulement trois pour cent des hommes sont victimes d’une carence en fer.
La forme la plus fréquente de l’anémie – un nombre insuffisant de globules rouges – est causée par une carence en fer. Ses symptômes sont similaires à ceux de la dépression: la fatigue, l’irritabilité, la confusion. La plupart des adultes devraient consommer 8 à 18 mg de fer par jour, en fonction de leur l’âge, sexe et régime alimentaire.

8. Zinc

Le zinc est utilisé par plusieurs enzymes (nous en avons plus de 300) de notre corps. Il active nos enzymes digestives et travaille à prévenir les allergies alimentaires (qui, à leur tour, permettent d’éviter la dépression chez certaines personnes, car certaines de nos perturbations d’humeur sont déclenchées par les allergies alimentaires). Le zinc contribue également à notre ADN pour réparer et produire des protéines. Enfin, le zinc aide à contrôler l’inflammation et stimule notre système immunitaire.

9. Iode

La carence en iode peut être un problème majeur, car l’iode est essentielle pour le fonctionnement de la thyroïde. Les troubles de la thyroïde affectent notre niveau d’énergie, le métabolisme, la température du corps, la croissance, la fonction immunitaire, et les performances de notre cerveau (concentration, mémoire, etc).
Quand la thyroïde ne fonctionne pas correctement, nous pouvons nous sentir très déprimé. Vous trouverez l’iode en utilisant un sel enrichie en iode ou en mangeant des algues séchées, des crevettes, ou de la morue.

10. Sélénium

Comme l’iode, le sélénium est important pour le bon fonctionnement de la thyroïde. Il contribue également à l’un de nos importants antioxydants (glutathion peroxydase), et à garder les acides polyinsaturés dans nos membranes cellulaires. La plupart des adultes ont besoin d’environ 55 mcg de sélénium par jour. La meilleure source alimentaire de sélénium est la noix du Brésil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.